Les Frenchies chez l’Oncle Sam: Kevin Séraphin enfin présent, Nicolas Batum au top

A croire que les événements qui ont eu lieu ce vendredi poussent nos frenchies à produire des performances exceptionnelles. Au programme aujourd’hui, Kevin Séraphin qui réalise son meilleur match du début de saison, Nicolas Batum qui cartonne contre son ancienne équipe et le retour de Rudy Gobert.

New Orleans Pelicans / New York Knicks 87-95

Dans ce match, deux français, mais un seul qui s’illustre. Et c’est Kevin Séraphin, qui, pour la première fois de la saison, réalise un match plein. Lui qui affichait son soutien à Paris par une coupe de cheveux originale, termine avec 12 points, 3 rebonds et 2 passes. Une performance, conjuguée à la situation actuelle particulière, qui pousseront Carmelo Anthony à dire que Kevin Séraphin « méritait le ballon du match ». De son coté, Alexis Ajinça termine avec seulement 1 rebond, une performance anecdotique.
Prochains matchs pour les Pelicans et les Knicks, mardi contre Denver et Charlotte.

Portland Trail Blazers / Charlotte Hornets 94-106

La voilà, la première performance énorme de Nicolas Batum avec sa nouvelle franchise. Celui qui semblait un peu en dessous de son niveau pour ses débuts semble aller beaucoup mieux depuis quelques matchs. Résultat, il est le métronome des Hornets comme il l’était à Portland. IL termine avec 33 points (à 2 points de son record en NBA) pour 5 rebonds et 6 passes. Une performance de choix qui semble également motivée par les événements récents, lui qui avouait être touché vendredi soir après son match. Nicolas Batum semble lancé pour de bon dans sa saison, comme sa nouvelle franchise.
Prochain match pour les Hornets, mardi contre les Knicks.

Utah Jazz / Atlanta Hawks 97-96

Après deux matchs manqués à cause d’une blessure à la cheville, Rudy Gobert était de retour dans la raquette du Jazz et son équipe a retrouvé la victoire. Nul doute que le retour de Gobzilla n’y est pas pour rien dans cette victoire, il termine avec 11 points, 11 rebonds, 3 passes et 3 contres. Rudy Gobert pèse toujours autant dans les raquettes et est indispensable au bon fonctionnement de sa franchise, un début de saison à la hauteur des espérances reposant sur lui.
Prochaine rencontre pour le Jazz, mercredi face à Toronto.

Clement Rigal
24 ans d’amour du basket. J’ai commencé tout petit à 3 ans et demi je faisais la taille d’un ballon taille 7 et aujourd’hui je suis toujours petit et j’ai jamais arrêté ce magnifique sport. Aujourd’hui je suis celui qui s’occupe de la rubrique “Les Frenchies chez l’Oncle Sam” ou je récapitule les performances de nos petits français.

Laisser un commentaire