[Recap] Dirk Nowitzki (21 points) sauve encore une fois les Mavs !

Avec 3 victoires de suite, qui aurait cru que Dallas donnerait du fil à retordre aux Sixers ? Pas nous en tout cas. Pour l’histoire, Dallas avait infligé + de 50 points à leur adversaire l’année dernière. C’est le plus grand écart qu’ils aient jamais réalisé. Cette fois ci la lumière est venu de Parsons (20 points) et Dirk Dans le money time !

Chandler Parsons chaud patate

Comme prévu, Dallas va vers l’avant et Philadelphie a du mal à suivre le jeu rapide et collectif des texans. Les Mavericks leur infligent un 11-2 d’entrée mené par un Chandler Parsons des grands soirs puisqu’il a déjà inscrit 7 unités. Les hommes de Rick Carlisle continuent de dominer des Sixers qui n’arrivent pas à marquer. Le quart-temps sera ponctué par un buzzer miraculeux de Raymond Felton qui surfe sur la vague du match face à Houston (28-15).
Les erreurs sont toujours là du coté de Philadelphie mais l’équipe revient peu à peu dans ce quart-temps. Sous l’impulsion de Okafor et sur un lay-up de Noël, l’équipe de Brett Brown passe enfin sous la barre des 10 points. Chez les visiteurs, seul Parsons est bon en témoigne le 0/5 de Wesley Matthews…
A une seconde du buzzer, c’est même Thompson (pas Klay hein) qui va punir Dallas à 3 points (44-49).

Dirk Nowitzki sauve la baraque

Dans le 2ème quart-temps, Parsons s’est pris un coup de coude dans le nez. Le coton n’a pas suffi puisqu’il va définitivement rejoindre le banc lors de cette seconde mi-temps. Son apport offensif va terriblement manquer puisque Dallas ne marque plus. Philadelphie en profite grâce à l’intermédiaire de Noël et de McConnell par 2 fois et revoilà les locaux à seulement 2 points. A chaque run des hommes de Rick Carlisle, Okafor fera le travail pour faire revenir son équipe (11 points à la fin du 3ème quart-temps). Le score sera 68-65  au 3ème quart-tempsen faveur de Dallas qui nous livre une partie misérable.
Le niveau de jeu augmente enfin et c’est Barea puis Dirk Nowitzki à 3 points qui sanctionnent. Bien sur ,ce sont les inévitables Okafor et McConnell qui répondent en face. Le mano à mano continue jusqu’au money time. Qui va tuer le match ? Dirk Nowitzki bien sur… Le joueur va d’abord marquer sur lancers mais alors que son équipe ne mène que de 3 points à moins de 2 minutes de la fin, il va balancer un bombe à 3 points pour définitivement tuer le match et enterrer les espoirs d’une première victoire de Philadelphie.
La fin ne sera qu’un concours de lancers et voilà Dallas miraculeusement 3ème de la conférence ouest avec une série de 4 victoires de suite.

Highlights :

Box-score :

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire