[Norah Jones rules] Deron Williams, au bon souvenir du Jazz !

« La plupart de mes belles années étaient au Utah Jazz. »

Ces propos sont signés Deron Williams et on regrette encore que sa carrière ne se soit pas bien passée. Bon défenseur, énorme en pick-roll, clutch à souhait, Deron Williams avait la vista et le corps de Jason Kidd. Malheureusement son transfert à New Jersey l’a tout simplement tué.

A Dallas, les meneurs ne font jamais de grandes stats car avec Rick Carlisle, on mise tout d’abord sur le collectif. Rondo mais surtout Jason Kidd peuvent en témoigner.
Deron Williams tourne à seulement 14 points et 5 passes mais peu importe, c’est désormais lui le leader de l’équipe. Si Dirk Nowitzki est toujours le go to guy, c’est Williams le décisionnaire comme l’avait été Kidd auparavant. Contre Boston il y a 2 jours et face à Utah hier, D-Will a été une fois de plus clutch. Avec un Parsons limité à 22 minutes à cause de sa blessure et un Matthews très maladroit (0/8 à 3 points), il a su pesé sur les lignes extérieures.

Il finira le match avec 23 points et 8 passes. Meilleur match face à son ancienne équipe, typique des grands joueurs et on verra désormais si lui est Dallas continueront sur leur lancée !

Les Highlights de Deron Williams :

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire