[Recap] Dans un match horrible, Miami conforte sa 2ème place dans la conférence est

38 et 32. Non, ce ne sont pas les pointures de Gabrielle Union Wade et Lala Anthony. Ce sont les pourcentages au shoot des deux équipes. Miami avait réussi à faire le trou dès la fin du 1er quart-temps pour ne plus jamais se retourner. Tyler Johnson a guidé la second unit et le cinq de départ a fait le boulot (les 5 joueurs à 9 points ou plus) malgré une certaine maladresse.

2 points pour les Knicks en 6 minutes…

Le début de match est plaisant. On apprécie de voir Melo « handshake » Wade et Chris Bosh, ses compagnons de la draft 2003. Le coup de sifflet a retenti et le début de match tient ses promesses car l’adresse sera au rendez vous, enfin pendant les premières minutes…. Porzingis ouvre la mèche à 3 points, bien imité par Melo et surtout par Calderon par 2 fois. En face, Wade fait le travail et sa relation avec Whiteside ne vaut pas celle avec le Shaq mais c’est du pur bonheur à base de alley oop. Après un début de saison difficile, Dragic sort la tête de l’eau et c’est lui qui va enfoncer les Knicks. Déjà 4 passes pour lui dans le 1er quart-temps et il reste toujours aussi bon avec des shoots en sortie de dribble. New York va inscrire 2 points… en 6 minutes. Le banc de Miami est rentré et se chargera de faire grandir l’écart (26-19 à la fin du 1er quart-temps).
Bis répétita pour New York puisque après un panier de Porzingis, l’attaque va rester muette pendant 5 minutes. Le triangle trop lent, des prises de décisions pas assez franches mais surtout un banc inexistant vont quasiment tuer les espoirs de New York. Miami ne brille pas mais reste très sérieux et leur agressivité en défense leur donne des points en transition à l’image de Tyler Johnson (7 points). Pour la première fois depuis 2007, New York ne dépassera pas les 30 points à la mi-temps…

Sursaut d’orgueil pour New York mais trop tard…

Le 3ème quart-temps sera celui de Dwyane Wade. Flash va inscrire 12 points dans ce seul quart-temps avec son style si particulier. Aaron Afflalo n’est qu’un jouet pour lui et le capitaine de Miami arrive à maintenir l’écart (+20). En face ça ne veut vraiment pas rentrer et New York est obligé de s’en remettre aux lancers (73-56).
Le 4ème quart-temps montrera les faiblesses des Knicks. Une second unit hors du coup et même Séraphin est rentré mais visiblement, il ne sait toujours pas défendre. Une adresse trop aléatoire et surtout Porzingis et Melo trop seuls. Miami a livré un match sérieux malgré leurs 2 stars à 8/28 au shoot. Carmelo Anthony va devoir revoir sa sélection de shoot à 3 points avec un sale 0/5. En revanche, Porzingis a planté 20 points sans forcer… La 2ème manche aura lieu dans 2 jours, il sera intéressant de voir ça, cette fois ci à New York !

Box-score :

Highlights :

Crédit photo : NBA.COM

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire