[Recap] Kobe Bryant sur son 31 en plus d’être méga clutch !

Après avoir perdu face aux Sixers, les Lakers ont très bien réagi puisqu’ils l’emportent face à des Wizards plus perdus que jamais. Victoire de Los Angeles (108-104) et John Wall a pourtant bien tenu sa place mais encore une fois trop esseulé (34 points, 7 rebonds et 11 passes). Ils repassent en négatif et si l’équipe ne réagit pas, alors Randy Wittman pourrait très bien sauter très vite…

Kobe déjà on fire !

Le match va être très brouillon même si les 2 attaques sont en réussite. Kobe et Jordan Clarkson vont sonner la charge en début de partie (12 des 16 points des Lakers). En face les Wizards n’ont aucune réponse puisqu’ils ratent absolument tout et quand ce sont les shoots qui ne rentrent pas, c’est leur manque de concentration qui  fait perdre des ballons. Washignton va en perdre plus de 30 ! Troll absolu, c’est Metta World Peace qui va faire l’écart avec un 3 points en sortie de dribble, on avait pas vu ça depuis 2005. Les Lakers mèneront +12 dès le 1er quart-temps.
Sous l’impulsion du duo Kobe/Bass, Los Angeles va même creuser un peu plus l’écart et sur un panier du Black Mamba (12 points), son équipe va prendre 18 points d’avance ! Malheureusement Kobe va sortir et les Lakers vont accumuler les bourdes… Lou Williams et D’Angelo Russell sont incapables de poser ne serait-ce qu’un seul système. John Wall en profite et que ça soit au scoring ou à la passe, c’est lui qui sera le principal investigateur de la folle remontée des Wizards. Washington ne sera plus qu’à 6 longueurs des Lakers (51-57).

Kobe Bryant vs John Wall, le duel du money time

Après la remontée folle de Washington, va s ‘en suivre un mano à mano dans le 3ème quart-temps et l’équipe locale aura 3 points d’avance à la fin du quart-temps. On passe très vite puisque le plus important arrive, c’est à dire le money time. John Wall est déjà chaud mais il va continuer de marcher sur l’eau dans le crunch time. A la passe, aux lancers, à 3 points, à 2 points que ça soit au shoot ou sur un floater, Wall va permettre à son équipe d’avoir toujours une ou 2 possessions d’avance systématiquement. Malheureusement pour lui, les dieux du basket étaient avec Kobe Bryant cette nuit là.
A 1.08 de la fin, Washington a 1 point d’avance. Qui va prendre les clés du camion ? Ce n’est pas D’Angelo Russell qui est « benché » à cause de ses idioties ni Clarkson pour sa trop grosse envie mais Kobe bien sur ! Avec un jeu à 2 et un petit pick and roll, Bryant va planter un énorme 3 points pour faire passer son équipe devant ! Vino prend les choses à coeur puisque c’est lui qui va prendre John Wall au marquage. Cependant Wall est un All-Star et très intelligemment, va réussir à servir Gortat pour égaliser.
Au fond de vous, vous connaissez la suite. Comme si souvent, Kobe va planter le shoot de la gagne à 30 secondes de la fin. Il drive, mid-range et pocket ! Bryant inscrit le panier de la victoire dans une position qu’il affectionne. Par la suite John wall va se trouer en forçant une passe sur Beal (11 points) et les Lakers plieront l’affaire sur la ligne des lancers.

Hier soir, Kobe Bryant (31 points)a été grand, clutch, vintange. Profitons en car il n’y aura pas beaucoup de soirs comme celui là !

Box-score :

Highlights :

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire