CJ McCollum, la meilleure progression de l’année dont personne ne parle !

Alors que Portland jouait cette nuit face à la Nouvelle Orléans et est reparti avec la victoire grâce à 30 points de « Dame ».
Un joueur avance dans la pénombre, j’ai nommé CJ McCollum. Les médias avaient prédit le pire pour la franchise de l’Oregon mais il est forcé de constater que les Blazers font une très grande saison par rapport aux attentes ! Avec un bilan de 10 victoires et 15 défaites, Portland ne fera certainement pas les playoffs mais leur groupe de jeune peut envisager l’avenir avec sérénité !

CJ McCollum, la force tranquille

Portland est parti vers une autre direction en transférant Nicolas Batum et en laissant partir Robin Lopez, Lamarcus Aldridge et Wesley Matthews. Faire partir 4 de ses 5  titulaires, c’est assez osé mais le front office a envisagé la suite très intelligemment. Terry Stotts a confié son équipe à Damian Lillard bien sur mais aussi d’autres jeunes, CJ McCollum en tête.

CJ McCollum a clairement triplé ses stats cette année. Lors de la saison 2014-2015, le bougre avait de bonnes stats mais pas assez d’opportunités : 6.8 points en 15.7 minutes en 67 matchs joués. Cette année ? Il explose littéralement en faisant mieux que tripler ses stats : 19.9 points avec 17.4 tirs tentés (5.9 l’année dernière) tout en flirtant à 40% à 3 points et 3.7 passes.
C’est peu dire de la progression fulgurante du jeune arrière. CJ McCollum est en tout cas en grande confiance quand on lui demande quel est son secret pour faire une telle saison :

« Je pense que c’est une combinaison de plus de minutes, plus d’opportunités. »

Et pour l’avenir, il est aussi très serein :

« Si nous continuons de travailler dur et continuer d’être de plus en plus à l’aise l’un avec l’autre sur le terrain (avec Damian Lillard) alors le ciel est notre limite. »

Portland, un plan vers l’avenir

Les Blazers ne sont pas vieux mais semblaient bel et bien en fin de cycle. Portland mise donc sur ses jeunes et un des recrutements les plus intelligents. Ils ont pu « dégager » le contrat de Nicolas Batum et dès l’année prochaine pourront être compétitifs pour attirer 1 ou plusieurs gros poissons. C’est très simple, aucun joueur ne dépasse les 6 millions annuel dans cette équipe (hormis Aminu 8 millions) ce qui en fait la masse salariale de la ligue la plus basse.

Cela plait à CJ McCollum que Portland recrute des jeunes joueurs. Il insiste sur le fait de travailler dur tout le temps et pourquoi pas valider un ticket en playoffs même si ça paraît très compliqué.
Lors de cet entretien il pense que Stephen Curry peut aller chercher les 81 points de Kobe Bryant. Il est à noter que son frère a marqué 82 points lors d’un match en Chine !

Joueur très clean (même si on se souvient qu’il a massacré l’oeil de Mike Conley en playoffs), nice guy et en ayant une passion pour le journalisme. CJ McCollum sera très certainement un des très grand de cette ligue très prochainement. En attendant pourquoi pas le titre de MIP ?

Source : HoopsHype

Source : image ESPN

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire