Coucou Mark Cuban ! La revanche est douce pour Monta Ellis

Très inconstant cette saison, Monta Ellis répond néanmoins très souvent dans les gros matchs. Les retrouvailles de Dallas n’ont pas échappé à la règle puisqu’il finira le match à 19 points comme Paul George. Doucement mais surement, Indiana se positionne comme le principal rival de Cleveland en haut de tableau !

Monta Ellis is a bad man !

Monta Ellis a été le meilleur joueur de Dallas pendant 2 saisons. Un joueur injustement boudé par le All-Star Game alors qu’il était tout simplement dans le top 5 des arrières, top 5 des joueurs les plus clutchs mais aussi un passeur sous estimé. Malheureusement pour lui, l’histoire d’amour a tourné court puisque Mark Cuban n’a pas voulu lui filer le « bifton ». De l’eau a coulée depuis cet été et l’ancien joueur de Dallas a trouvé refuge à Indiana, l’équipe surprise du début de saison.
Assez inconstant depuis ce début de saison, Monta Ellis est tout de même sur la lancée de Dallas en étant ce joueur qui donne tout en défense, playmaker et leader par l’exemple. Le joueur tourne à 12.6 points et 4.6 passes ! Un nombre d’assists assez élevé surtout quand on a Paul George au four et au moulin dans son équipe.
Cette nuit, il a été le joueur qui a fait la différence comme si souvent depuis le début de sa carrière. 0/7 en première mi-temps, il a carburé en seconde avec 13 de ses 19 points dans le 3ème quart-temps pour se venger bien comme il faut avec plus de 20 points d’écart à la fin du match :

« En première mi-temps, j’ai eu des bons shoots, ce n’est juste pas tombé dedans. » affirme Monta après sa première mi-temps raté. « J’ai eu quelques shoots facile et ça a commencé à tomber dedans. Il n’ y a rien de personnel mais Dallas a un peu parlé en seconde mi-temps, ça m’a probablement poussé. »

Le coach Frank Vogel a d’ailleurs rendu hommage à Monta Ellis en déclarant qu’il est concentré sur la victoire uniquement. Il n’est plus le joueur intéressé à inscrire 25 points à tous les matchs.

L’hommage de Rick Carlisle

Si Monta Ellis n’était plus désiré par le front office, Rick Carlisle a rendu hommage à son ancienne star :

« Il nous a aidé à gagner 99 matchs en 2 ans. Nous sommes vraiment reconnaissants pour ce qu’il a fait pour nous. »

Un hommage parmi tant d’autres puisque Rick Carlisle a toujours été élogieux envers Monta Ellis. Criant ouvertement qu’il était leur meilleur joueur devant Dirk Nowitzki, qu’il aurait du aller au All-Star Game et qu’il était le go to guy de Dallas.
Malheureusement, Carlisle n’a pas trouvé les solutions pour le contrer cette nuit. Dallas va devoir réagir car les résultats ne suivent plus et « Oncle Rick » insiste sur le fait d’être meilleur contre les grosses équipes. Le bilan fait tâche avec 2 victoires pour 8 défaites contre les équipes au-dessus des 50%.
Pendant ce temps-là Monta Ellis brille….

Highlights Monta Ellis :

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire