Le choc Cleveland Golden State pas à la hauteur de l’événement…

Victoire de Golden State (89-83) après un 3ème match de suite décevant à Noël mais ça reste quand même mieux que la purge de Miami… L’intensité était pourtant de rigueur mais globalement le match a été très moche mais heureusement pour les fans de la NBA, on a eu droit à quelques séquences pour le moins hors du commun.

Une adresse dilatante

Après un match très moyen en ne dépassant pas les 20 points, Stephen Curry récidive avec 19 points à 6/15 mais aussi 7 rebonds et 7 passes. Comme son dernier match face à Utah, le joueur a eu mal à la jambe et a été contraint de rejoindre les vestiaires. Peut être que la magie de Noël a pu lui permettre d’être sur le terrain mais il va falloir faire attention et peut être même le mettre au repos forcé surtout avec le bilan de Golden State. Les Warriors ont pu se reposer sur le bavard Draymond Green. Le joueur qui tourne à 7.1 passes (meilleur performance pour un intérieur), fait un match plein avec un presque triple double, jugez plutôt : 22 points, 15 rebonds et 7 passes.
Il a littéralement pesé en tant que première option offensive dans ce match. L’un des 10 meilleurs joueurs de la ligue selon Jerry West a mangé tout cru Kevin Love en le limitant à 10 points. Face à lui, l’ancien joueur des Timberwolves n’a jamais su prendre le dessus.
La maladresse de l’ailier fort résume assez bien le match. Cleveland finira la rencontre avec un piteux 31.6% au shoot et un vilain 5/30 à 3 points.. Ironie du sort, J.R Smith sera le joueur le plus drôle avec un joli 4/8 à 3 points. Ses petits copains n’ont pas eu le même succès (Love 0/5, Lebron 1/5 et Irving 0/6). C’est un miracle d’être resté dans le match avec une adresse aussi horrible mais en face c’était pas bien mieux mais surtout, les Warriors ont perdu 16 ballons ! Les hommes de Luke Walton étaient perdus sans Stephen Curry et ont perdu beaucoup de ballons au moment où il a rejoint les vestiaires. Plus de peur que de mal puisque Cleveland n’arrive pas à marquer de loin et recoller au score. De cette façon les coéquipiers de Lebron s’inclineront.

Permalien de l'image intégrée

Un peu de rigolade dans ce match

Si le match n’était pas à la hauteur de l’événement, on eu droit à quelques scènes hilarantes.
D’abord Dellavedova qui nous refait une « Chris Paul » afin de faire une faute intentionnelle sans qu’elle ne soit comptabilisé en « hack à », chose interdite par la NBA dans les 2 dernières minutes.

Lebron a souvent pour habitude d’aller voir les arbitres pour réclamer des coups de sifflets. Bien sur il est très loin des standards de Kevin Durant, James Harden ou même son pote Dwyane Wade. Une jolie jeune fille va carrément le traiter de bébé sauf qu’elle n’a pas vu que le King regardait vers sa direction. Moment gênant assez priceless, on en rigole encore !

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire