Deron Williams achève les Kings sur un shoot au buzzer !

Quel match ! Deron Williams achève les Kings sur un shoot au buzzer venu d’ailleurs ! Grâce au réveil de Dirk et surtout Sacramento en dehors du coup dans le money time, l’expérience a parlée. Les Mavs l’emportent (117-116) et renouent avec une victoire qui fait du bien avant d’affronter les Pelicans demain !

Mcgee ou la surprise du chef !

Niveau basket, ce ne fut pas un match à montrer dans les écoles. Des systèmes pas très bien exécutés, du jeu assez brouillon mais que de suspens. Rondo était là pour son retour mais n’a pas pu jouer malheureusement. Il est d’ailleurs aller saluer le staff de Dallas plus tard dans le match. Le match commence bien pour les 2 équipes avec un jeu collectif de la part de Dallas et en face Cousins et Gay marquent 7 points chacun. La surprise viendra de Javale Mcgee qui va livrer un très bon match, surtout en 1ère mi-temps.
Alors que le score est de 27-24 à la fin du 1er quart-temps, c’est lui qui va donner un matelas d’avance de 5-10 points à Dallas dans le 2ème quart-temps ! Défense, combativité, alley-oop de malade, McGee (13 points et 10 rebonds à la mi-temps) va se donner peut être trop puisque le joueur semble fatigué. Peu importe, il fait le taff car les Mavs ne peuvent pas compter sur Parsons complètement hors de rythme… Matthews fait son entrée et inscrit 7 points de suite afin de donner une avance de 10 points à son équipe.
Sur un énième rebond, Cousins va devenir le meilleur rebondeur de l’histoire des Kings ! Peut être que ça l’a motivé puisqu’au même moment, Sacramento va remonter au score. Il nous fait la démonstration de tout son talent balle en main entre 3 points ou encore skills digne d’un meneur de jeu…

Le score va se stabiliser après la mi-temps mais c’est encore McGee qui va nous montrer ses qualités athlétiques avec encore 2 alley-oops.
On va tout de suite passer au money-time puisque c’est là que les choses vont devenir intéressantes ! Sur un lancer de Dirk au début du 4ème quart-temps, les hommes de Rick Carlisle mènent de 9 points mais à force d’insister sur Demarcus Cousins (malgré ses pertes de balle) et Rudy Gay, les visiteurs vont revenir. A noter la très grosse défense des coéquipiers de « Boogie » puisqu’en 8 minutes, Les Mavs ne vont inscrire que 8 points ! Sur un nouveau très beau shoot de l’ancien ailier des Raptors, il fait passer son équipe devant de 2 petits points. On croit alors la fin venir pour les texans surtout leur efficacité et un Dirk aux fraises (3/13). Sauf que ce sont dans ces moments-là qu’on reconnait les grands hall of famers. Le joueur va tout simplement être immense ! Il va rentrer un énorme panier à 3 points, suivi d’un fadeaway ! Alors que Matthews tire ses lancers, avec 4 points d’avance, on croit le match plié ! Sauf que Belinelli plante un 3 points pour ramener son équipe à 1 point à seulement à 45 secondes de la fin. Un match dans le match made in europe puisque Dirk rentre son 3ème panier d’affilé (96-93). Il faut absolument un 3 points pour que les Kings restent dans le match et évidemment, l’italien ne va pas se faire prier bien longtemps. Filoche à 13.9 secondes de la fin.
Sans Monta Ellis, c’est Deron Williams l’option numéro une avec Dirk Nowitzki. Il est tout simplement le créateur de l’équipe. Sachant que Dirk a marqué les 3 derniers shoots de son équipe, Carlisle la joue fine et sur une action simple, Deron Williams égalise à 2 secondes de la fin ! Vous avez pris votre café ? Peu importe car la suite est excitante à souhait ! Malgré une bonne défense de Zaza, Cousins va inscrire le panier au buzzer pour égaliser. Un match de dingue on vous dit !!

Deron Willams au buzzer… Un rêve pour lui !

  Sacramento entame très bien sa prolongation. Jusqu’à dans la dernière minute, l’équipe de George Karl possède 4 points d’avance mais vont à nouveau jouer les inexpérimentés… Les Kings ont le rebond à 1 minute et 25 secondes et au lieu de garder la balle, Collison va tenter un 3 points (certes il était seul). Grossière erreur, puisque Dirk déjà surchauffé va le punir, bien aidé par Zaza pour égaliser. On croit alors au compte de fée pour l’Allemand en tentant le shoot de la gagne mais c’est raté grâce à un bon Cousins en défense. Seth Curry aurait pu être le héros de la soirée mais il rate de très peu la cible ! McGee fait l’entre deux mais est aussitôt remplacé par Zaza. Pas très cool de la part de Carlisle surtout que la tactique ne marche pas ! Sacramento va encore faire l’impensable… Cousins est un joueur émotionnel, on le voit. Il est très excité mais c’est peut être ce qu’il l’a déconcentré… +7 et moins de 2 minutes à jouer (1.20 pour être précis), logiquement il devrait y avoir victoire pour Sacramento. Le pire s’est produit d’abord avec Deron Williams sur un joli 2 points mais surtout après une bonne défense, Dirk Nowitzki va se prendre pour un arrière. En transition, il feinte et fait un step-back à 3 points comme jamais vu auparavant ! Il n’y a que 2 points et les Mavs arrivent à faire un nouveau stop défensif !! Il reste 2 secondes à jouer et on vous laisse admirer ce qu’il se passe :  

Rudy Gay (31 points et 5 rebonds) a fait un match plus que propre, il n’a rien à se reprocher même dans le money-time. Pour Cousins, c’est autre chose puisqu’il a perdu bien trop de ballons en frisant un faux triple double (35 points, 17 rebonds et..10 turnovers). Dommage pour lui car il a été énorme mais a montré peut être trop d’émotions dans un match où il y aurait du avoir un leader. De l’autre côté le duo Dirk Nowitzki/Deron Williams (48 points combinés) a fait des ravages. C’est simple, si tu formes un duo avec Dirk, tu deviens aussi clutch que lui. Deron était heureux comme ce n’est pas permis à la fin du match. Il a grandi à Dallas et pour lui, inscrire un buzzer sous cette tunique est un rêve de gosse.

Box-score (source NBA.Com) :

téléchargement (15)

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire