Melo (25 points) en mode leader pour éteindre le Heat à l’extérieur !

Mea culpa ! Nous avions carrément intitulé un article (enfin en partie) « les Knicks sont-ils nuls« ? Depuis ? La grosse pomme a enchaîné 2 gros matchs face à Atlanta et gagne leur 3ème match de suite dont le 2ème consécutif à l’extérieur. C’est inespéré au vu de leur dernier road-trip catastrophique. Avec cette victoire (98-90), la bande de Melo ne se retrouve qu’à un match d’avoir un bilan équilibré.

18 victoires pour New York, 17 l’an dernier….

Derek Fisher a fait des efforts dernièrement. Il a changé de rotation et le coup Derrick Williams marche à merveille. Il insistait sur le fait que Afflalo se devait d’être beaucoup plus régulier pour que les Knicks enchaînent. Le match est serré d’entrée de jeu pour le plaisir de Mike Breen, le commentateur local. On a droit à un très bon Afflalo en 1ère mi -temps (7 points). C’est d’ailleurs lui bien accompagné de l’adresse extérieure de Calderon mais surtout le très gros match de Melo (12 points à la mi-temps)que les Knicks vont prendre 8 points d’avance dans les 24 premières minutes. La star de New-York prouve qu’il est un des meilleurs joueurs de un contre un puisque sur une isolation, il marque le presque buzzer (47-39).

Miami trahit par son adresse…

Les visiteurs vont enfin établir un écart conséquent. Carmelo est vraiment trop chaud pour Miami. Il finira la rencontre à un magnifique 9/12 (25 points, 5 rebonds et 4 passes). Il peut compter sur Lopez qui shake and bake Whiteside comme il se doit. Le pivot revient de blessure et n’est tout simplement pas au niveau. Côté Heat, seul Chris Bosh survit (28 points à 12/22) surtout à 3 points où son équipe a déchiré comme au précédent match en commençant par un vilain 0/10 à 3 points. On aura d’ailleurs droit à un beau duel entre Chris Bosh et Porzingis qui vont se répondre à coup de posters et de contres. Malheureusement, l’ancienne superstar de Toronto est bien trop seul.. Wade a beau à finir à 16 points, il a fait ses stats dans la garbage time… Une défaite avant un gros road-trip pour les floridiens. Il va falloir répondre dans l’adversité comme ils nous ont si souvent habitué…
L’équipe de Derek Fisher enchaîne et ça fait doucement plaisir. Melo s’affirme de match en match comme un top player et même si Porzingis s’est réveillé sur le tard, il peut compter sur lui. Autre joueur sous-estimé, Afflalo qui hormis quelques errances défensives sur Wade, a su élever son niveau de jeu en attaque avec une très grande adresse ! C’est la première fois en 3 ans que New-York s’impose à Miami !

 

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire