Raymond Felton superstar gagne son duel face à Anthony Davis dans le money time !

Rick Carlisle a décidé de se passer de 4 de ses titulaires… Incroyable est la NBA puisque les Mavericks l’emportent face à des Pelicans méconnaissables ! La lumière est venue de Raymond Felton en fin de match et un très bon Chandler Parsons. Il faudra peut être un jour tirer la sonnette d’alarme du côté de la Nouvelle Orléans…

La NBA, ton univers impitoyable…

Pourtant au complet, Dallas avait gagné de justesse sur un buzzer beater de Deron face à Sacramento, amputé de Rajon Rondo. Cette fois-ci, les Mavs devaient se retrouver dans le rôle de la victime puisque ni Zaza, Dirk, Deron Williams ou encore Matthews ne fouleront le parquet… D’un côté des vieux briscards, de l’autre des joueurs réputés fragiles et donc Carlisle n’a pris aucun risque surtout après une double overtime. 
Le cinq de départ fait froid dans le dos : Charlie Villanueva,  Raymond Felton, Parsons, McGee et Barea. Si tous les meneurs ont été plutot bons (tous à au moins de 10 points), c’est Chandler Parsons qui s’occupe de tout. Le beau gosse de Dallas va inscrire 19 points en première mi-temps. Il use du pump fake devant un Anthony Davis bien ignare… En plus de ça le numéro 25 doit se coltiner « Monosourcil » et si au début ça va plutôt bien, l’ailier fort des Pelicans fait parler sa force (26 points, 12 rebonds et 7 passes). En deuxième mi-temps, Parsons semble bien hors du coup. Il n’a toujours pas d’adresse à 3 points en témoigne son 0/5…  Les Mavs maitrisent le match grâce à leur énorme collectif mais sous l’impulsion de Jrue Holiday (11 points, 6 rebonds et 6 passes), les locaux vont revenir à 2 possessions du match ! Raymond Felton va sortir de sa cachette en plantant de 2 shoots énormes à 3 points (sans oublier un beau shoot après pick and roll) dont un à la limite des 24 secondes !
Comme quoi, peu importe ton effectif, tout peut arriver en NBA, n’est ce pas Felton

« C’est le type de gars que je suis, je suis un compétiteur et je ne vais jamais baisser les bras pour quoi que ce soit.« 

This makes my day. Thanks @jga41agher pic.twitter.com/BGUXzHwzQ7

Côté New Orleans, on est très déçu tant pour les fans que par le jeu produit…

 

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire