Gordon Hayward l’ange face à Dwyane Wade le démon…

Match très important pour les 2 équipes. Ils se battent respectivement pour les playoffs mais hier, Utah a défendu taille patron (98-83) et les 2 arrières ont livré des matchs littéralement opposés…

Un des pires matchs de Wade en terme d’adresse

Il est rare de voir « Flash » de faire un match pareil. C’est un des arrières les plus adroits de l’histoire. Il a déchiré dans son match face à Utah, une équipe qui n’a jamais trop réussi à Miami, surtout à l’extérieur. Même à l’époque de Lebron James, se fut des matchs très difficiles à gérer. Wade finit péniblement à 3/17 et seul Bosh (24 points et 7 rebonds) a finalement assuré pour le Heat, bien trop peu et peut être fatigué par la rencontre de la veille face à Phoenix.
Amené à exploser, Gordon Hayward patauge. Il score toujours 19 points de moyenne comme l’année dernière en jouant une minute de plus. Certes, ce sont des bons chiffres mais il n’est pas encore une star de la ligue. Face à une très bonne équipe, il a enfin réagi présent avec 34 points et une adresse « Wadesque » on a envie de dire, 14/22. Ce succès est d’autant plus important que Sacramento les talonnait au classement mais avec la victoire de Utah et la défaite des Kings dans le même temps, les coéquipiers de Rudy Gobert peuvent souffler. Notre pivot français a d’ailleurs retrouvé le cinq de départ avec un petit 9 points et 5 rebonds. 
Peut être trop confiant, notre frenchy semble fort que jamais mais attention, les pivots ont  tendance à rechuter :

« J’ai essayé d’être agressif. Ca fait du bien. Je sauté plus haut que je sautais avant la blessure. Je me sens très bien. »

Le Jazz en aura besoin pour décrocher un spot en playoffs…

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire