Les Frenchies chez l’Oncle Sam: Rudy Gobert monstrueux

Au programme de ce dimanche dans les Frenchies chez l’Oncle Sam, un Rudy Gobert phénoménal mène le Jazz à la victoire. On notera également les défaites des Bobcats de Nicolas Batum et des Knicks de Kevin Séraphin.

Utah Jazz / Los Angeles Lakers 109-82

Quel match de Rudy Gobert, lui qui était un peu en difficulté depuis 10 jours et son retour de blessure termine le match avec 37 d’évaluations en 30 minutes (plus gros temps de jeu de son équipe). En effet, la « stiffle tower » connaissait un retour compliqué, avec un apport moindre que celui qu’il apportait depuis le début de saison. Mais cette nuit, le Jazz a pu compter sur son intérieur de 23 ans, l’un des meilleurs à son poste et avec un potentiel énorme. Il termine le match avec 18 points (75% aux shoots et 6/7 aux lancers) 18 rebonds (13 défensifs et 5 offensifs) et 5 contres. Une performance de choix qui doit rassurer son équipe, qui se maintient à la 8ème place (objectif annoncé du début de saison) dans leurs duels avec Sacramento et Portland pour ce dernier strapontin. Ils devront enchaîner dès mardi contre Charlotte.


Memphis Grizzlies / New York Knicks 103-95

Dans un match marqué par l’absence de Carmelo Anthony pour New York, les coéquipiers de Kevin Séraphin n’auront pas réussi à l’emporter contre une équipe de Memphis qui monte petit à petit en régime. Le français aura été inexistant, traversant le match avec 2 points en 4 minutes. Une saison qui commence à sentir le déjà vu pour le guyanais, pourtant venu chercher un nouveau challenge chez les Knicks. Prochaine rencontre Mardi contre Philadelphie, l’un des cancres de la ligue.

Charlotte Bobcats / Milwaukee Bucks 92-105

Qu’il semble loin le mois de novembre où Nicolas Batum semblait survoler et porter son équipe vers le haut du classement. Cette nuit, contre une équipe juste en dessous au classement (13ème contre 12ème pour Charlotte), pour leur 22ème défaite en 40 rencontres, les Bobcats n’ont jamais semblé en mesure de l’emporter. Notre français termine avec 6 points, 9 passes décisives et 3 rebonds, bien en dessous de ce qu’il a pu proposer depuis son arrivée en Caroline. Son duo avec Kemba Walker semble moins en jambe et les Bobcats connaissent un moment difficile. Ils tenteront de se reprendre mardi contre Utah.

Clement Rigal
24 ans d’amour du basket. J’ai commencé tout petit à 3 ans et demi je faisais la taille d’un ballon taille 7 et aujourd’hui je suis toujours petit et j’ai jamais arrêté ce magnifique sport. Aujourd’hui je suis celui qui s’occupe de la rubrique “Les Frenchies chez l’Oncle Sam” ou je récapitule les performances de nos petits français.

Laisser un commentaire