Ça chauffe encore entre Parsons et Carlisle…

Dallas est confortablement assis à la 6ème place de la conférence ouest. Sauf que ce n’est pas au goût de Rick Carlisle…

Attaquer c’est bien, défendre c’est mieux

La relation entre Carlisle est Parsons a toujours été compliqué. Lors de l’arrivée de ce dernier, il avait d’entrée de jeu pointé le joueur comme quoi il était en surpoids. Cette saison il a calmé le jeu concernant sa forme mais cette fois-ci, se fut à cause d’un retour de blessure difficile. Avec un match à 30 points et la victoire face à Minnesota, la confiance était peut être de rigueur mais Carlisle veut y aller mollo  : 

« Ce n’est pas parce qu’il a fait ce match qu’il est arrivé. C’est un pas de plus. C’est un pas important vers le but, qui est d’être à 100% en bonne santé, 100% en forme, dans le rythme et toutes ces choses. Le fait qu’il a pu mettre une variété de shoots en prolongation, alors qu’il était fatigué, c’est un excellent signe. Mais il ne faut pas penser que c’est le gars sur qui nous allons à chaque fois nous appuyer dans le money time. Ce ne serait pas juste envers lui. Je suis vraiment heureux pour lui. C’est super. Cela va lui donner un grande confiance, mais ne nous enflammons pas. C’est un processus. »

Si il a dépassé une nouvelle fois la barre des 30 points (31 en réalité), son +/- est de -30, autrement dit quand Parsons est sur le terrain son équipe a fini à -30… Cela n’est pas au goût de Rick Carlisle qui à demi-mot avoue que son joueur ne défend pas, tout simplement :

« Il ne faut pas simplement mettre le ballon dans le panier. Si un gars marque 31 points et qu’on est à -30, je dois mieux le coacher dans d’autres domaines. Ça me paraît clair, si vous marquez autant de points, il y a d’autres trous à boucher.« 

Dallas est loin d’être la meilleure équipe en défense. Si Parsons n’est pas toujours irrépochable de ce côté du terrain, il n’est  pas le seul, on pense notamment à Dirk Nowitzki qui lui, ne se fait jamais critiqué dans la presse… Il va falloir se relancer et peut être que face aux Lakers dont ce sera le dernier match face à Kobe, calmera les choses !

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire