Le Thunder humilié par tonton Brook Lopez !

Voilà pourquoi nous avons du mal à classer le Thunder parmi les contenders cette année. Perdre c’est une chose, se faire dominer en est une autre. Défaite 116-106 face aux Nets !

Lopez omniprésent !

Jay-Z avait des parts chez les Nets. Faut dire qu’il en a encore peut être car ça lui arrive d’être présent au premier rang du Barclays center même si ça fait longtemps qu’on ne l’a pas vu. En devenant agent de joueur dont Kevin Durant, il a dû abandonner ce « travail ». Aurait-il demander au MVP 2014 de lâcher le match ? On se le demande vu la partie du Thunder…
D’entrée de jeu on voit les Nets se faire plaisir dans aux abords ou dans la raquette des visiteurs. Avant d’épingler le cas Lopez, Brooklyn se veut dominateur in the paint. D’abord sur rebonds offensifs, les joueurs du tout nouveau coach Tony Brown, font leur taff et se montrent agressifs de bien des manières. Bien sûr, jamais sans être dirty. Si Kevin Durant calme tout le monde au buzzer du 1er quart-temps, le show Lopez a déjà commencé. Son aisance et son efficacité permet à Brooklyn de jouer très large. Bogdanovic ou Bargnani en profite très bien tout au long du match. Le Thunder essayera de revenir comme il l’a si souvent fait avec les assauts répétés de Durant et Westbrook mais c’est trop tard. OKC aurait du mieux défendre que ça car en face ça joue au basket. Les Nets ont su être résistants et même si Lopez a tout cassé, Johnson et surtout Bogdanovic ont mis les coups de reins nécessaire pour pouvoir l’emporter !
Le duo maléfique du Thunder a tenté 49 shoots soit plus de la moitié de leur équipe. Certes, c’est le meilleur duo offensif de la ligue mais on a jamais vu 2 joueurs gagner le championnat à eux 2 sans que les rôles players n’aient à intervenir… L’isolation à outrance montre ses limites, on espère pour le Thunder que coach Donovan va changer de tactique incessamment sous peu. Prochain match face à New-York qui a soif de victoire et on salive d’avance du duel Melo / Durant.
Brooklyn tentera de faire quelque chose face à Miami qui est abonné à l’infirmerie. En tout cas la victoire a fait du bien au nouveau coach et Brook Lopez a montré l’étendu de son talent. Ni Kanter ou Ibaka a pu résister au festival Lopez, 31 points et 11 rebonds pour lui !

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire