« On parle mais on n’agit pas » : Le nouveau slogan des Lakers

Dix défaites d’affilées. Record de franchise égalé par les Lakers, qui datait de 1994. Par ailleurs, le Staples Center a sifflé tous les joueurs, sauf un et dès demain, ils pourraient battre ce record en perdant face aux Wolves. 

Pour Byron Scott, les défaites viennent du manque d’expérience, les fans des Lakers peuvent pleurer, même si ils le font depuis l’année dernière…

 Je pense que le challenge de ces jeunes joueurs, c’est de rester dans la course. Continuer de penser positivement, de se bouger les fesses et les bons moments vont venir. Si on ne change pas au niveau mental, on va continuer de galérer. Il y a également le manque d’expérience qui est un facteur important. Parfois, le jeu va trop vite pour eux et quand ça va mal, ils perdent confiance. Pour monter d’un cran, ça prend du temps. Je pense que les fans sont aussi frustrés que nous. J’espère que les sifflets n’étaient pas en raison du manque d’efforts, parce que j’ai trouvé qu’ils avaient joué dur. Nous avons juste manqué des shoots.

Comme d’habitude, le rookie des Lakers, D’Angelo Russell n’est pas d’accord avec son coach. 

 Il y a des choses qui ne fonctionnent pas. On doit faire différemment. On ne peut pas continuer si ça ne fonctionne pas. Perdre, ça fait mal, mais il y a un autre match le lendemain. On ne peut pas vraiment se soucier de combien de matches on gagne ou perd, il faut se préparer pour le suivant. On a des soucis de communication à l’entraînement. Ou, parfois, on fait des choses à l’entraînement et on ne les traduit pas sur le terrain. On parle mais on n’agit pas. On appelle des changements en défense et on ne change pas. On dit de passer sous les écrans et on continue de passer au dessus.

Comme souvent, la star des Lakers utilise une métaphore pour parler de la saison des Lakers.

Les Navy Seals ont une tradition d’amener les gars au fond de la piscine. Quelques fois il faut aller au fond de la piscine pour trouver des solutions. Nous y sommes presque. Nous suffoquons. Je ne vais pas pouvoir les mener très loin, je ne serai pas là l’année prochaine. Je ne peux pas leur tomber dessus pour qu’ils se réveillent, c’est une perte de temps et ça ne les fait pas grandir. Je leur parle et j’essaye de faire en sorte qu’ils s’en sortent par eux-mêmes. Il faut continuer de se battre. Il faut continuer de jouer. Il faut continuer d’avoir cet esprit de compétition, vous ne pouvez pas capituler. Il faut se donner à fond chaque soir et quelques fois il y a des saisons comme celle-là et c’est dur. C’est une ligue très compétitive, chaque soir le niveau est relevé. C’est dur.

Histoire de déprimer encore plus, c’est…Ryan Kelly qui prend ses responsabilités en déclarant qu’il a rate quelques shoots…

Nous en sommes à quoi ? 10 défaites de rang ? J’étais sur le terrain à un moment où ils faisaient une série et j’ai manqué quelques shoots. Quelques fois ça arrive. Je dois les mettre.

Kobe Bryant aurait pu mieux avoir comme dernière saison…

Laisser un commentaire