Les frenchies chez l’Oncle Sam : des français qui gagnent, enfin!

Cette année 2016 est globalement compliquée pour les français en NBA, mais cette nuit, ils étaient plutôt à la fête. SI aucune grosse performance n’est à relever, Tony Parker, Boris Diaw, Rudy Gobert et Nicolas Batum ont gagné cette nuit. On notera à nouveau l’absence de Ian Mahinmi du coté des Pacers.

Des français qui gagnent !

Commençons par les deux compères de San Antonio. Ceux qui réalise un début de saison très intéressant avec les Spurs, mais qui connaissaient un petit coup de moins bien depuis une semaine. Les texans s’en sortent avec une victoire somme toute assez facile(110-97), contre des Pelicans plus que jamais en difficultés. Tony Parker termine le match avec 2 points et 8 passes, Boris Diaw avec 2 passes et 2 rebonds.
Pas de nouveau double double pour Rudy Gobert, mais une nouvelle victoire. Il termine avec « seulement » 12 points et 5 rebonds mais aura encore une fois pesé sur la raquette dans laquelle Joffrey Lauvergne n’a pas su trouver de solution (0 point et 4 rebonds). Utah est désormais 9ème à l’Ouest, s’ils continuent ainsi ils peuvent tout à fait envisager une place en playoffs.
Une place en playoffs que les joueurs des Hornets vont tout faire pour arracher à l’Est. Cette nuit, ils sont sortis vainqueurs de leur duel face au leader de la conférence. Eux aussi 9èmes, Charlotte devra rebondir avec cette victoire contre l’ogre de leur conférence pour pouvoir espérer accrocher un strapontin. Nicolas Batum n’est lui pas encore revenu à son meilleur niveau, il termine avec 10 points, 5 rebonds et 5 passes, une bonne performance mais il peut mieux faire, tout le monde en est certain. Son équipe à gagner et c’est bien le plus important.

Evan Fournier n’y arrive plus et son équipe continue à descendre au classement. Aujourd’hui douxième, ils auraient presque pu l’emporter contre le 3ème à l’Ouest, mais malheureusement les coéquipiers d’un Evan Fournier en difficulté s’en sortent avec une nouvelle défaite. Le français termine avec 7 points, 2 passes et 1 rebond, espérons qu’il retrouve sa forme du début de saison pour pouvoir aider son équipe qui est elle aussi en difficulté.

Clement Rigal
24 ans d’amour du basket. J’ai commencé tout petit à 3 ans et demi je faisais la taille d’un ballon taille 7 et aujourd’hui je suis toujours petit et j’ai jamais arrêté ce magnifique sport. Aujourd’hui je suis celui qui s’occupe de la rubrique “Les Frenchies chez l’Oncle Sam” ou je récapitule les performances de nos petits français.

Laisser un commentaire