Axel Toupane, prochain frenchie en NBA?

Auteur de plusieurs cartons en D-League et de prestations qui gagnent progressivement en régularité, Axel Toupane est devenu un incontournable des Raptors 905. S’il continue à ce rythme, le voir renforcer le contingent français en NBA dès la saison prochaine peut devenir totalement envisageable.

En ce moment, tout va bien à Toronto. Alors que les Raptors réalisent une saison monumentale dans le sillage du duo Lowry-DeRozan, qui leur permet de squatter sereinement la 2e place de la Conférence Est, la ville canadienne s’apprête aussi à organiser le All-Star Weekend (du 12 au 14 février prochain).

Un couteau suisse humain

Pendant ce temps-là, derrière les projecteurs, Axel Toupane fait lui son petit bonhomme de chemin au sein des Raptors 905, l’équipe de D-League affiliée à la franchise coachée par Dwane Casey. Après avoir passé le training camp avec l’équipe première, il a donc été coupé et envoyé aux Raptors 905. Si une blessure lui a fait rater le début de la saison, il s’est depuis imposé comme un élément incontournable.

Avant tout ailier ou arrière, son mètre 98 et ses qualités athlétiques lui permettent de pouvoir également jouer sur d’autres postes et d’avoir une polyvalence appréciée dans l’Ontario, comme l’a souligné le DG de la franchise de D-League, Dan Tolzman, dans le Raptors Republic : « Dans cette ligue, il y a de nombreux joueurs polyvalents. Les positions n’ont plus de genre. Autant de gars comme lui peuvent switcher quand c’est possible, afin d’aider ses partenaires. C’est le type de chemin vers lequel tend la NBA». Et c’est donc celui que prend Axel avec réussite.

Des statistiques excellentes

Depuis le début de la saison, le natif de Mulhouse tourne à 14,4 points ; 5,8 rebonds et 3,9 passes décisives par match. Des moyennes qui sont donc plus que respectables et constamment en hausse, notamment depuis le début de l’année 2016 qu’il a débuté tambour battant, avec deux matchs à plus de 30 points, et une moyenne de 17,6 points pour le mois de janvier. Capable de tout mettre dans le panier quand il a la main chaude, son pourcentage de réussite est plutôt bon (43%), mais il n’a pas encore trouvé de régularité derrière la ligne à trois points. Sa vitesse et son envie de provoquer lui apportent aussi beaucoup de points faciles sur lancer franc.

Son jeu devient de plus en plus complet et son équipe recommence à gagner après un début de saison à oublier. A l’exception du raté face aux Bayhawks il y a une semaine, les Canadiens n’ont plus perdu depuis le 15 janvier dernier. Toupane et ses potes ont même battu le record duplus gros écart en faveur de la franchise face aux Legends le 5 février dernier, avec un incroyable +56 (136-80). Axel n’a inscrit que 10 points mais avec un temps de jeu réduit, laissant les autres grands espoirs des Raptors que sont Caboclo, Suggs ou Bhullar prendre les choses en main.

La nuit dernière, il a encore réussi un match intéressant (17 points, 5 rebonds, 5 passes décisives) malgré la défaite contre les City Blue d’Oklahoma, 92-101, qui met un terme à la belle série de son équipe. Comme pour toutes les autres affiches de la D-League, il suffit d’aller sur Youtube pour les voir gratuitement en live ou en différé. Pratique pour suivre le développement d’Axel Toupane avant un possible envol pour la NBA, près de deux ans après avoir subi la déception de ne pas avoir été sélectionné durant la Draft 2014.

Laisser un commentaire