Prolongation à 118 millions de dollars : James Harden reste pour le plus grand plaisir des barbiers !

Pas une surprise même si vu la taille de son égo, il aurait été fort probable qu’il teste la free-agency. James Harden reste donc à la maison pour un contrat de 118 millions de dollars sur 4 ans.

Les barbiers GTA vont être frais ! James Harden et sa barbe reste donc et le contrat est plutôt bien vu de sa part. Le joueur peut rester encore 3 ans dans la franchise mais il négocie une belle player option qui lui permettra de toucher un autre gros contrat alors qu’il ne sera pas trop vieux. Beaucoup de joueurs testent le marché, non pas pour partir mais surtout pour faire augmenter leur valeur marchande et surtout jouer avec les sous de leur président et propriétaire. Ca a été le cas avec Mike Conley par exemple qui pour cause, a touché le plus gros contrat de l’histoire de la NBA. James Harden n’est pas forcément le joueur le plus aimé mais ne pas passer par la free-agency est une grosse preuve d’amour et il annonce la couleur, il aime les fans, la direction et il n’aime pas défendre, chose qu’il ne fera pas sous l’ère de Mike D’Antoni !
Il pourra s’assurer un bel avenir puisque il touchera par conséquent année après année 26.5 millions de dollars, 28.3 millions de dollars, 30.4 millions de dollars et enfin 32.7 millions de dollars

James Harden a beaucoup de travail à faire cet été. Pas vraiment au niveau de son jeu car il est digne des plus grands attaquants comme Tracy McGrady et Kobe Bryant. Même s’il ne serait pas inintéressant de se créer un petit jeu au post-up vu sa puissance. Ses fans attendent de lui qu’il défende plus dur mais avec Mike D’Antoni s’est mal barré. Cependant, au niveau du leadership, il doit y avoir un réel changement et il est clairement possible. Tous n’ont pas été leader d’un seul coup, ils ont appris des plus grands mais pour que le barbu passe réellement à l’étage de l’élite des deux ou trois meilleurs joueurs du monde, il se doit de créer un lien entre ses coéquipiers et lui même. Ryan Anderson, Eric Gordon, Michael Beasley, il y a du gros talent à Houston et avec le nouveau coach, il va clairement y avoir du run and gun dans l’air. C’est de l’autre côté du terrain qu’on a peur pour le joueur des Rockets…

Une belle chose de faire pour Houston et James Harden… Reste plus qu’à savoir si c’est un bon choix. En une saison, beaucoup de choses peuvent se passer, qui sait, peut être que Houston reviendra dans le top 5 de la conférence ouest…

Source photo : NBA/NBC
Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire