Top 5 des souvenirs de Tim Duncan : La planche il connait, la sapologie pas du tout !

Les Starters nous offrent du lourd pour se souvenir comme il se doit de Tim Duncan. Un top 5 comme il se doit où rien n’est oublié même si Joey Crawford aurait mérité une mention.

Difficile de choisir les meilleurs souvenirs de Duncan. Pour certains, ce type est l’ennui, pour d’autres c’est sa coupe de mouton mais comme si souvent, les starters arrivent à tout bien mélanger pour nous offrir le mix parfait.
Le souvenir numéro 5 est malheureusement pour lui son « non-stye ». Si Allen Iverson a forcé David Stern à créer le dress-code, c’est tout le contraire pour Tim Duncan. La sapologie est peut être un de ses passe-temps… Des accoutrements à la Tracy McGrady, des chemises bien trop longues… Ce qu’on peut dire c’est que ça va nous manquer avant les matchs…
Le souvenir numéro 4 : le « who me face? » ! Très logique puisque le joueur était toujours étonné quand l’arbitre sifflait contre lui. A la limite de bouffer son maillot ou encore voir ses yeux exploser, Duncan fait partie de ses joueurs qui ont des réactions hilares quand les arbitres sifflaient sur lui et c’est ce qu’il y a de plus drôle sachant le calme du joueur.
Le souvenir numéro 3 : son « jeu d’acteur ». La vidéo prouve exactement qu’il n’est pas le futur Brad Pitt mais qu’il se rassure, son niveau reste bien loin de celui de Tsonga.
Le souvenir numéro 2 : sa « planche ». Si tous les joueurs jouent avec la planche et là on pense à Dwyane Wade, c’est en grande partie grâce à lui. A partir du moment où il était placé à 45 degrés, ses adversaires n’avaient tout simplement que ses yeux pour pleurer. C’est automatique pour tous les fans NBA et c’est peut être son plus gros héritages.
Enfin le souvenir numéro 1 et c’est bien normal le « winning-blood ». Duncan c’est tout simplement des titres en NBA en 1999, 2003, 2005, 2007 et même 2014. Gagner des titres sur 3 décennies est digne de l’élite. Peut être qu’il n’a pas marqué médiatiquement la ligue comme Lebron ou Kobe mais quand il s’agit de gagner, vous entendrez toujours parler de Duncan dans les premiers noms cités.

C’est à la rentrée que Tim Duncan va manquer à la NBA entière. Pour l’instant, sa décision surprend mais attriste tout le monde mais une chose est sûre, il ne sera jamais oublié !

Source photo : Moddingway
Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire