C’est la monnaie qui dirige le monde, c’est la monnaie qui dirige la terre : Mike Conley s’en fout complètement

Mike Conley a signé le plus gros contrat de l’histoire ! Il ne pense pas que cela va impacter son jeu et Memphis ne s’attend surement pas à cela non plus mais au yeux des critiques, il va falloir passer un cap pour justifier une telle somme !

53 millions sur 5 ans, voilà le contrat offert à Mike Conley. Alors que tout le monde le voyait bouger au Texas, à Dallas ou San Antonio, c’est finalement Memphis qui a réussi à conserver son meneur. Mais pas à n’importe quel prix : les Grizzlies lui ont offert le plus gros contrat de tout les temps ! Du moins jusque l’année prochaine et les prochains contrats des Curry, Westbrook et autres. Mais d’ici là, Conley va devoir justifier son contrat. Comment peut on offrir autant d’argent à un joueur même pas all-star ? Est-il passé de joueur sous-coté à joueur surpayé ? Voilà les questions qui fusent chez les fans de nba. Et Conley sait qu’il va devoir répondre à toutes ces interrogations mais selon lui, il ne faut pas modifier son jeu. Il a certainement raison, si Memphis, qui connait parfaitement son meneur au bout de 9 saisons passées avec lui, décide de sacrifier autant pour le conserver, ce n’est pas pour qu’il se transforme en scoreur pur ou en joueur spectaculaire à la Westbrook, non, les Grizzlies connaissent les atouts et les limites de Conley. C’est pour cela qu’il veut rester lui-même mais pas sur que cela suffise à atténuer les critiques. Si le joueur bientôt âgé de 29 ans reste dans ses standards d’environ 15 points et 6 ou 7 passes par match, il recevra les critiques attendues :

« C’est une incroyable opportunité. Par rapport à cette pression, c’est difficile de jauger ça parce que je me mets déjà de la pression pour être performant peu importe les circonstances. Tout cet argent ne va pas changer mon approche du jeu. Je vais continuer à être agressif pour faire mieux que les saisons précédentes […] D’ici deux ans, tout le monde sera mieux payé »

Comment répondre aux critiques sans modifier son jeu ? Voilà ce que doit trouver Mike Conley. Tout d’abord en évitant les blessures qui se sont acharnées sur Memphis la saison passé. Puis il faudra réaliser une grosse saison collectivement pour les Grizzlies qui ont également engager Chandler Parsons au max. Avec Z-Bo, Marc Gasol ou encore Tony Allen, Conley va devoir élever le niveau de jeu de son équipe pour retrouver les finales de conférence comme en 2013. Mais ça ne sera pas simple et pour réaliser cela, il faudra certainement éviter l’ogre Golden State jusqu’en finale de conf. L’arrivée de Parsons, qui se voit déjà en leader offensif de son équipe, confirme les ambitions de la franchise du Tennessee dans cette conférence ouest totalement relancée depuis la décision de KD. OKC sera logiquement affaiblie tout comme les Spurs qui ne semblent pas avoir compenser tous les départs. Il y a une place donc à aller chercher pour Memphis derrière les Warriors qui paraissent intouchables sur le papier. Aux hommes de David Fizdale d’en profiter et à Conley et Parsons de justifier leur contrat mais attention, ce dernier n’est pas réputé pour sa santé physique et revivre une saison gâchée par les blessures serait catastrophique pour les fans.

« Il ne faut pas vendre la peau du grizzli avant de l’avoir tué »

Mike Conley ne veut pas changer son jeu et s’attend déjà aux critiques. Mais le meneur connait la pression et il est plus que jamais prêt à créer la sensation avec ses compagnons. Attention aux Grizzlies revanchards l’année prochaine !

Source photo : pinterest.com

 

Laisser un commentaire