Comme Will Smith, tout ce que touche Ben Simmons devient de l’or : Philadelphie en phase de ressusciter ?

Choix numéro un de la draft, Ben Simmons est peut être l’élu qu’attendaient les Sixers depuis l’ère Allen Iverson. S’il fait encore des grigris à la Cristiano Ronaldo, ce joueur sait absolument tout faire et tous les fans des Sixers n’ont plus qu’une hâte, c’est que la saison commence.

Vous connaissez Will Smith ? Le mec qui réussi  tout ce qu’il entreprend. Série télévisée, films et même chanson, à partir de 2011 il a même été officiellement actionnaire des Sixers. C’est tout naturellement qu’il fut heureux lorsque Philadelphie a recruté le prodige Ben Simmons qui pourrait lui aussi être comme lui, un gars qui transforme tout en or. Enfin, la ville de Pennsylvanie se tourne vers la bonne direction et « Trust the process » va enfin porter ses fruits. La franchise aurait pu être la bonne surprise de l’intersaison puisqu’elle était à deux doigts de choper un certain Manu Ginobili. Malgré ça, tout va bien avec des recrutements réfléchis comme Gerald Henderson ou encore la venue (enfin) de Sergio Rodriguez pour ne citer que lui. Les Sixers sont en bonne position pour faire une belle saison, de là à chercher les playoffs ? Pas sûr mais dans tous les cas de figure, Ben Simmons est excité par ce défi qui se profile devant lui :

« J’ai beaucoup appris du jeu de chacun de mes coéquipiers en deux semaines, depuis le début des Summer Leagues. Je trouve que nous avons beaucoup mûri depuis nos débuts à Utah. »

Le joueur a ses qualités et ses défauts. Il apportera de la fougue et du jeu de transition à foison. Sa capacité à écraser la défense et à pousser le ballon aidera les Sixers qui ont toutes les peines du monde à trouver des paniers faciles. Il devra prendre soin du ballon car même s’il a tourné à  plus de 5 passes décisives, Simmons a aussi perdu plus de 5 ballons par match durant cette summer league…  Néanmoins, même Lebron n’avait pas un talent de passeur aussi pur quand il est arrivé en NBA. Simmons devra se créer un shoot à mi-distance car ce n’est pas vraiment ça pour l’instant avec un peu plus de 12 points de moyenne mais à 40% au shoot. S’il arrive à développer un shoot dévastateur à 4-5 mètres, alors les dégâts seront monstrueux avec Okafor en pick and roll.

L’avenir de la ville de Cold Case est entre ses mains et les affaires pourraient revenir plus vite que prévu… Hâte. Vraiment hâte. 

Source photo : indianexpress.com

 

 

 

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire