[On refait la Draft] Les 10 premiers choix de la draft 2004 : La classe avec la pire adresse aux lancers francs

Jusqu’au 31 juillet, The Daily Dunk vous propose 12 épisodes de « On refait la draft ». Cela consiste à refaire les 10 premiers choix de chaque draft avec le recul, les carrières qu’ils ont eu. Oui les joueurs n’auraient pas eu le même développement si ils étaient draftés dans une équipe en reconstruction ou si c’était déjà un contender au titre NBA. Aujourd’hui la draft 2004.

1) Dwight Howard – Orlando Magic 

Si actuellement Dwight Howard assure être à 100% et qu’il n’a plus de problèmes de dos, c’était bien le cas lors de son époque au Magic. C’est un monstre des raquettes, tant offensivement que défensivement, il fut même récompensé trois fois dans ce domaine. Le problème pour lui a été son départ aux Lakers, puis aux Rockets. Dommage qu’il n’a plus la même mentalité qu’avant. 

2) Andre Iguodala – Charlotte Bobcats 

Encore un joueur avec une grosse adresse aux lancers francs…Il est bien meilleur quand il s’agit d’être altruiste. Toujours là à faire les bons choix, Iggy est désormais un all star, champion NBA et un MVP des finales. Excellent défensivement, il peut également créer son tir, ou créer pour les autres. Avec un mental comme le sien, vous pouvez faire une grande carrière. 

3) Josh Smith – Chicago Bulls 

En fait, on vous a menti, on part de la pire à la meilleure adresse aux lancers francs. Revenons au sérieux avec le gaucher Josh Smith qui lorsqu’il était à son prime chez les Hawks était un énorme joueur. Capable d’aller dunker sur tout le monde avec un bon petit shoot et une bonne qualité de passe, il était polyvalent. Mais ça c’était avant… 

4) Al Jefferson – Los Angeles Clippers

Un pivot avec 89 moves, 89 moves avec la main droite. S’il a mis la misère avec Hassan Whiteside en playoffs, il l’a aussi mise à plusieurs pivots adverses lors de son époque au Jazz. Avec lui aux Celtics, on a tout de suite vu qu’il avait du talent. Franchise player à Minnesota, ses saisons sur le plan collectif n’ont pas été une réussite, mais individuellement c’était plus que de solide. 

5) Luol Deng – Washington Wizards (transféré à Dallas)

Encore un ailier qui ne privilégie pas ses statistiques individuelles. Il a toujours répondu présent en playofffs ou lors des rencontres importantes. Polyvalent et altruiste, Luol a toujours été d’une endurance extrême en jouant certains matchs à 48 minutes en devant défendre et avec un rôle important en attaque. 

6) Shaun Livingston – Atlanta Hawks

Si nous l’avons mis aussi haut (même si il a été drafté plus haut), c’est aussi grâce ou à cause de son parcours. Victime d’une grosse blessure au genou, il a manqué 16 mois avant de rejouer au basket. Avec un mental d’acier et plusieurs opérations au genou, Shaun le mouton est désormais un joueur d’une grande importance dans une second unit et peut faire gagner des matchs grâce à son envergure. 

7) JR Smith – Phoenix Suns (transféré à Chicago)

Imaginez cette doublette de Smith aux Bulls : JR et Josh. Ce gars là est né pour faire le show : crosser, dunker, shooter, célébrer…Si ses yeux et son cerveau ne répondent pas toujours présent, c’est le jour et la nuit avec JR. Après un 8/9 à trois points en première mi temps, il est capable de réaliser un 0/13 en seconde période. 

8) Trevor Ariza – Toronto Raptors

Décidément, encore un ailier polyvalent, bon défenseur et altruiste. Si son début de carrière a été plus que compliqué avec très peu de temps de jeu, il montre ses capacités avec les Lakers où après deux saisons avec cette franchise, il remporte le titre NBA. Souvent impliqué dans les échanges, Trevor a commencé à être un bon joueur après son passage aux Lakers. 

9) Ben Gordon – Philadelphie Sixers

Il a connu un sacré début de carrière le Ben : joueur très clutch, il est élu dans la NBA rookie team, et dans le même temps, il est élu…meilleur 6eme homme de la ligue avec plus de 15 points par match en seulement 24 minutes de moyenne. Scoreur et capable de coup de chaud incroyable, Ben Gordon a déçu sur son passage post-Bulls. Allen Iverson – Ben Gordon, les lignes arrières doivent souffrir. 

10) Devin Harris – Cleveland Cavaliers

Peu physique à ses débuts, Devin Harris montre son talent avec des playoffs plus que satisfaisant pour le meneur / arrière des Mavericks. Aux Nets, il devient le franchise player, échanger contre un certain Jason Kidd, et dispute au All Star Game en 2009. Devin Harris a toujours été un joueur solide, en sortie de banc, pouvant apporté des points rapidement. 

N’hésitez pas à donnez votre avis et nous mettre Delonte West et Josh Childress devant Dwight Howard. 

On refait la draft 2003 

Laisser un commentaire