La NBA a accepté « i can’t breathe », la WNBA n’accepte pas #BlackLivesMatter : l’égalité existera t-elle un jour…?

Nous vivons dans un monde triste… Ces jeunes filles voulaient tout simplement porter l’espoir, elles porteront des valises de billet à remettre à la président de la WNBA. Définitivement pas cool…

Petit retour en arrière, Derrick Rose lance le mouvement « i can’t breathe ». Le joueur ne supporte pas ce qui s’est passé et sachant qu’il est une superstar mondiale, il sait que sa voix sera entendu, d’autant que son super pote Lebron James suit le mouvement. C’est ensuite toute la NBA qui s’est associé à ce mouvement. On rappelle les faits, Eric Garner âgé de 44 ans va se faire interpeller et mis au sol, son arrestation tourne très, très mal puisqu’il va mourir avec le fameux « i can’t breathe ». Le policier n’a pas été condamné et ça a été terrible pour tout les États-Unis. Adam Silver ne savait pas vraiment quoi faire. Laisser couler quant aux sponsors ? Ou Agir ? Si au début le boss de la NBA était un peu réticent, il savait que le combat était plus grand que ça et a donc sympathisé avec ce qu’ont fait les joueurs NBA malgré les règles des tenues vestimentaires. Les joueurs n’ont pas été sanctionné et ni les franchises.

Malheureusement, le monde des hommes et le monde des femmes ne semblent pas le même. L’affaire n’est pas la même mais elle y ressemble étrangement. Ces derniers temps, il y a eu une terrible affaire (plusieurs en réalité) où les victimes étaient noires. Des stars du hip-hop en ont même fait une vidéo pour montrer les différentes façons de mourir quand on était noirs. Si leurs labels ne peuvent pas les sanctionner, ça ne sera pas le cas de la WNBA. Les basketteuses U.S ont une très grande voix malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Comme d’une certain façon leurs potes de la NBA, elles ont décidé de supporter l’action #Allblackslivesmatter. Toujours comme les NBAers, il est normalement obligatoire de respecter le protocole vestimentaire mais la tâche était louable. Un serment aurait été préférable puisque les franchises et les joueurs ont écopé d’amendes (500$ pour les joueuses, 5000$ pour les franchises).
Tout simplement dégueulasse d’autant que la boss de la WNBA a précisé qu’elle était fière de ses joueuses pour le dévouement…

Comme quoi, le monde n’est parfait mais il y a vraiment de quoi s’indigner. Si nous ne tirons une balle dans notre propre « famille » comment réunir des camps opposés ? Sans doute jamais…

Source photo : cbsnews.com

 

Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire