[On refait la Draft] Les 10 premiers choix de la draft 2006 : Une classe de steals et de busts

Jusqu’au 31 juillet, The Daily Dunk vous propose 12 épisodes de « On refait la draft ». Cela consiste à refaire les 10 premiers choix de chaque draft avec le recul, les carrières qu’ils ont eu. Oui les joueurs n’auraient pas eu le même développement si ils étaient draftés dans une équipe en reconstruction ou si c’était déjà un contender au titre NBA. Aujourd’hui la draft 2006.

1) Rajon Rondo – Toronto Raptors

Certes dans le vestiaire, Rajon Rondo n’est pas le joueur le plus facile à gérer mais ce meneur est une véritable machine à triple double et de caviars. Derrière le dos, entre les jambes, dans un trou de souris, l’ex meneur des Celtics sait faire tout types de passes. Champion NBA 2008, Rondo a aussi été un joueur se jetant sur tout les ballons tel un chien. 

2) LaMarcus Aldridge – Chicago Bulls (transféré à Portland)

Sa place dans la draft n’a pas changé. L’ailier fort peut lui aussi shooter dans toutes les positons et de toutes les manières : catch and shoot, après un dribble…L-Train est un all star incontestable et est un scoreur parfait pour chaque équipe. Lieutenant parfait, ou franchise player parfois, Aldridge peut faire basculer un match à lui tout seul. 

3) Paul Milsap – Charlotte Bobcats

Encore un ailier fort, mais qui par le temps est devenu encore plus polyvalent. Capable de pénétrer, shooter. Lorsqu’il est en mouvement Paulo est très dur à arrêter, même quand il y a une aide. Dans ce cas, il va trouver le joueur qui est démarquer. Ce n’est pas un pur scoreur, mais il est capable de lâcher des grosses performances. 

4) Kyle Lowry – Portland Trail Blazers (transféré à Chicago)

Si il aurait fait du judo, il aurait été classé dans la même catégorie que Deron Williams…Kyle Lowry, qui avec du temps de jeu a exploité son potentiel de meneur shooteur mais qui peut donner le tournis à ses adversaires grâce à ses pénétrations et aux écrans qu’il prend. All Star, il est le franchise player des Raptors actuellement. 

5) Brandon Roy – Atlanta Hawks

Lorsqu’on écrit son nom, on le regrette. On aimerait tellement que ce soit un joueur actif et qu’il fasse trembler les filets sur tous les parquets…Scoreur incroyable, B-Roy peut lui aussi marquer dans n’importe quelle position, que ce soit avec le contact, en pénétration ou en shootant. Dallas se souvient bel et bien de lui. 

6) Rudy Gay – Portland Trail Blazers

Un duo de croqueur Rudy Gay – LaMarcus Aldridge, ça aurait été beau. Rudy Gay est un des joueurs les plus clutch de la ligue, avec une spéciale quand on est dans le money time. Avec ses qualités athlétiques, il ne faut mieux pas être en dessous lorsqu’il arrive vers vous sinon c’est top 10 assuré. Rudy Gay est un gros scoreur aussi. 

7) JJ Redick – Boston Celtics (transféré à Minnesota) 

JJ ! Un des joueurs les plus discret de la ligue pour être l’un des plus efficaces. Shooteur, il est surtout excellent dans les premiers quarts temps mais aussi bon dans les trois autres. En sortie d’écrans, il ne faut pas lui laisser un centimètre sinon bang bang. Il peut aussi prendre les écrans et si son défenseur passe en dessous : bang bang. 

8) Thabo Sefolosha – Houston Rockets (transféré à Memphis) 

Si vous voulez un homme de mission, vous en avez un. Ce suisse s’est mangé tous les meilleurs attaquants du monde quelque soit le physique. C’est le joueur typique de « 3&D », c’est à dire un excellent défenseur qui met ses shoots dans le corner. Et comme tous les européens, il a un très grand Q.I basket. Dommage qu’il l’a pas transmis à Russ.

9) Randy Foye – Golden State Warriors

Comme si les Warriors n’avaient pas assez d’artilleurs. Même si les Splash Brothers n’étaient pas encore draftés, Randy Foye était déjà un bon shooteur. Bon scoreur en université (20 points de moyenne), Randy fait parti des meilleurs rookies de sa classe (bon en même temps…), puisqu’il a été nommé dans la first rookie team. 

10) Shannon Brown – Seattle SuperSonics 

Tomar ! Tomar ! Tomar ! Dommage qu’il n’ait jamais eu d’entrainement avec Russell Westbrook, ça aurait pu être sympa, mais bon les Sonics en ont décidé autrement. Gros dunker, Shannon pouvait aller chercher la balle partout dans les aires pour conclure un alley oop. Il est deux fois champion NBA avec les Lakers. 

N’hésitez pas à donnez votre avis et nous mettre Adam Morrison et Andrea Bargnani devant Rajon Rondo. 

On refait la Draft 2003 

On refait la Draft 2004

On refait la Draft 2005  

 

 

Laisser un commentaire