[On refait la Draft] Les 10 premiers choix de la draft 2008 : On se blesse en voyant cette classe

Jusqu’au 31 juillet, The Daily Dunk vous propose 12 épisodes de « On refait la draft ». Cela consiste à refaire les 10 premiers choix de chaque draft avec le recul, les carrières qu’ils ont eu. Oui les joueurs n’auraient pas eu le même développement si ils étaient draftés dans une équipe en reconstruction ou si c’était déjà un contender au titre NBA. Aujourd’hui la draft 2008.

1) Russell Westbrook – Chicago Bulls 

Les Bulls auraient pu choisir Russell Westbrook, un autre joueur explosif. Russell Westbrook n’a pas (encore) été élu MVP de la ligue mais il a été deux fois MVP du All Star Game. Joueur très rapide, très dur à arrêter dans la raquette, son shoot et son cerveau sont ses principaux défauts. Mais lorsqu’il joue comme un Marsupilami, c’est #TripleDoubleAlert. 

2) Derrick Rose – Miami Heat 

Ah faut dire qu’un backourt D-Wade – D-Rose, niveau genoux, on est pas trop mal, mais ça aurait pu envoyer du lourd, et aussi des lourdes briques à trois points. Plus jeune MVP de la ligue alors qu’il était seulement dans sa troisième année dans la ligue. C’est finalement un peu le même type de joueur que Russell Westbrook, mais avec un cerveau. 

3) Kevin Love – Minnesota Timberwolves (transféré à Memphis)

Kevin, le français, l’américain a été une machine à double double, il y a de ça deux-trois ans. Avec les Wolves, il tournait à 25 points de moyenne avec en prime plus de 10 rebonds par match. Et puis au fil du temps, il s’est fait plusieurs nouveaux ennemis : le cercle, les blessures et ses cheveux. Dommage que ce n’est plus le all star qu’on a connu. 

4) Brook Lopez – Seattle SuperSonics

On est pas trop mal au niveau de la blessure là aussi. Au fil du temps, Brook a développé son jeu et un petit shoot mid-range. Le pivot des Nets n’est visiblement pas fan de la défense, car il est un peu soft dans ce domaine. Offensivement, c’est largement mieux, avec une palette des moves qui est assez large et intéressante. 

5) Danilo Gallinari – Memphis Grizzlies (transféré à Minnesota)

Toujours les italiens qui nous font c****. Danilo Gallinari est très grand pour son poste (2,08m), mais il est très mobile et prend souvent le dessus sur son adversaire direct. Evidemment, cela lui pose problème en défense sur les déplacements latéraux. L’italien est un sacré scoreur et fait du mal à beaucoup d’équipes. 

6) Nicolas Batum – New York Knicks

Nicolasse comme le prononce les américains est un joueur complet sans vraiment de spécialité, ni de défauts. Ah si en fait, les lancers et les pertes de balles et notamment sa main gauche. Sinon il peut a peu près tout faire sur un terrain de basket : scorer, passer, défendre, prendre des rebonds. Tout ce qu’il faut pour faire un 5×5. Ah, on me dit dans l’oreille qu’il en a déjà réaliser un. 

7) Goran Dragic – Los Angeles Clippers

Un meneur gaucher, c’est toujours bien. Plutôt bon sur le drive et avec une bonne adresse, Goran a toutes les qualités d’un…arrière. Il fait parti du renouveau de ces meneurs scoreurs. Heureusement, il peut devenir un meneur gestionnaire lorsqu’il le faut. Il a également une bonne vista qui fait de lui, un meneur qui anticipe ce que font ses adversaires. 

8) Serge Ibaka – Milwaukee Bucks 

Plus sa carrière avance, moins il est bon. Ah je suis désolé Serge, mais avant tu étais un bon contreur avec un shoot mid range qui rentre à chaque fois sur pick & flair. Mais maintenant, tu sautes à chaque feinte, et tu n’a plus le même rendement dans la raquette. De plus, tu va te cacher dans le corner d’Oklahoma. Ah ben, ça tombe bien, tu vas découvrir Mickey. 

9) Eric Gordon – Charlotte Bobcats

Eric tiens, lui aussi à un prénom de français. Plus sérieusement, Gordon est un excellent shooteur. Le problème c’est que son shoot est lent. Et puis, il peut pas beaucoup shooter dans une saison, car il est souvent à l’infirmerie. Mais lorsqu’il est à son meilleur niveau, qu’il enchaîne les matchs, et qu’il trouve du rythme : bang bang. 

10) Roy Hibbert – New Jersey Nets

Vous n’allez pas me croire, mais Roy Hibbert a un jour été un joueur de basket. C’était à l’époque des Pacers, all star, il écrasait tous les pivots adverses, surtout ceux du Heat en playoffs. Excellent en défense, il avait en plus de ça des jolis moves en attaque, main droite, main gauche, petit shoot mid range si il est chaud. Mais ça, c’était avant…

N’hésitez pas à donnez votre avis et nous mettre Alexis Ajinça, JaVale McGee et OJ Mayo devant Russell Westbrook.

On refait la draft 2003

On refait la draft 2004

On refait la draft 2005

On refait la draft 2006

On refait la draft 2007  

 

Laisser un commentaire