[On refait la Draft] Les 10 premiers choix de la draft 2009 : Une classe de guards

Jusqu’au 31 juillet, The Daily Dunk vous propose 12 épisodes de « On refait la draft ». Cela consiste à refaire les 10 premiers choix de chaque draft avec le recul, les carrières qu’ils ont eu. Oui les joueurs n’auraient pas eu le même développement si ils étaient draftés dans une équipe en reconstruction ou si c’était déjà un contender au titre NBA. Aujourd’hui la draft 2009.

1) Stephen Curry – Los Angeles Clippers

Comment ne pas mettre un MVP unanime en premier choix ? Même ça n’a pas été le grand Steph Curry pendant les playoffs, le meneur des Warriors domine la ligue depuis deux années maintenant. Avec des trois points plus que compliqués, des floaters qui vont au dessus du plafond et des passes dans le dos qu’il ne faut pas faire en finale, Curry est le chouchou de beaucoup, hein Mary ? 

2) James Harden – Memphis Grizzlies

James Harden dans une équipe de défense ? Impossible à penser ! Pas grand fan de défense, el barbudo reste un des meilleurs attaquant de la ligue avec sa patte gauche. Très bon shooteur, il reste surtout un provocateur de fautes pour aller sur la ligne des lancers. Pour cela, il met son corps en opposition et protège la balle. 

3) Blake Griffin – Oklahoma City Thunder 

Si à l’heure d’aujourd’hui, nous avons des rumeurs concernant un duo Russell Westbrook – Blake Griffin, nous aurons pu l’avoir plus tôt. Incroyable dunkeur, Blake Griffin a développé un shoot à mi distance. Lorsqu’il est en mouvement, il est presque impossible de l’arrêter. On aimerait voir un concours de dunk entre ces deux joueurs ! 

4) DeMar DeRozan – Sacramento Kings

Si il n’a pas de shoot à trois points et qu’il monopolise la balle pendant 20 secondes d’une possession, DeMar DeRozan reste un énorme joueur capable de pénétrer et de shoot à mi distance avec le contact de son adversaire. Lorsqu’il prend de la vitesse après un pick & roll, les Raptors peuvent s’assurer de deux points.

5) Jeff Teague – Minnesota Timberwolves

Jeff Teague s’est peut-être fait dégager de sa team par un allemand, mais il reste un très bon meneur. Il est gestionnaire avec une bonne lecture de jeu, ce qui lui permet de faire une passe dans le bon timing. Avec un shoot moyen et une bonne capacité à marquer en pénétration, le meneur des Pacers est un all star. 

6) Jrue Holiday – Minnesota Timberwolves

Le choix de prendre deux meneurs à la suite nous auraient pas étonnés de la part des Minnesota Timberwolves. On aimerait revoir Jrue Holiday à son meilleur niveau. Droitier, il est meilleur avec sa main gauche, peut-être une des principales raisons de son nombre de pertes de balles par match. Lui aussi a été all star. 

7) Tyreke Evans – Golden State Warriors

Rookie of the year en compilant 20 points, 5 rebonds, 5 passes, Tyreke Evans s’est un peu écroulé en suite. Héros d’un soir avec un buzzer beater pour la gagne de son propre camp, Tyreke Evans n’a pas de shoot fiable alors que dans la ligue d’aujourd’hui, on doit obligatoirement en avoir un. Heureusement pour lui, il est très fort en pénétration et peut se balader sur les postes 1-2-3. 

8) Taj Gibson – New York Knicks

Pendant très longtemps, Taj Gibson a été un excellent 6eme homme, et désormais il va pouvoir être titulaire. Avec d’excellentes mains, un bon petit shoot et des bons moves, l’ailier fort de Chicago met toute son énergie sur le terrain. Avec cette énergie, il vous prend des rebonds sur la tronche et vous monte dessus. 

9) Ty Lawson – Toronto Raptors

On ne veut plus du Ty Lawson de l’époque Indiana – Houston, on veut du Ty Lawson de l’époque Denver. Celui qui tournait à 19 points et 10 passes décisives de moyenne par match. Très petit, il prenait de la vitesse sur ses 1 contre 1 et pick & roll pour aller marquer deux points ou fixer la défense et délivre une passe décisive. 

10) Brandon Jennings – Milwaukee Bucks

Pour lui, ça n’aurait pas changer. Brandon Jennings serait rester aux Milwaukee Bucks. Un peu fou fou dans sa tête, Jennings est un meneur scoreur et pas du tout gestionnaire. Le gaucher peut shooter, crosser, pénétrer. Victime d’une rupture du tendon d’Achille alors qu’il ramenait les Pistons en playoffs, Jennings n’a pas vraiment retrouver toute sa confiance sur ses appuis. 

N’hésitez pas à donnez votre avis et nous mettre Rodrigue Beaubois, Nando De Colo et Hasheem Thabeet devant Stephen Curry.

On refait la draft 2003

On refait la draft 2004

On refait la draft 2005

On refait la draft 2006

On refait la draft 2007

On refait la draft 2008 

 

Laisser un commentaire