White Chocolate crosse les grosses fesses de Barkley et valide le choix de Kevin Durant !

Participant au « Tournament », Jason Williams est revenu sur les anecdotes concernant Charles Barkley mais aussi le choix de Kevin Durant et dans tous les cas il n’y va pas par le dos de la cuillère.

Jason Williams n’a jamais eu la langue dans sa poche et c’est bien normal. La retraite se passe tranquillement pour lui. Il participe à plusieurs tournois depuis qu’il a quitté les parquets NBA et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il va à merveille contrairement à Mike Bibby qui a pris une belle brioche. En plus de garder la pêche physiquement, il est aussi bien niveau basket puisqu’il n’a rien perdu de ses talents de passeurs et d’engraineur. Depuis quelques jours, Charles Barkley se fait trainer dans la boue et ne comptez pas sur Jason Williams pour venir l’aider. En même temps l’ami Barkley critique tous les joueurs pour des choix qu’ils font mais qu’il a fait par le passé. Pas très malin de sa part et Jason Williams va carrément le qualifier de looser et écoutez le, c’est assez violent :

« Personne ne voulait le cul de Barkley dans son équipe car c’était un loser. Voilà ce que je pense sur cette histoire. »

BIM, ça c’est fait ! Jason Williams ne veut plus entendre parler de lui apparemment, mais il soutient Kevin Durant sur sa décision. Il faut dire que le joueur a connu beaucoup de superstars quand il a gagné le titre NBA avec le Heat. Antoine Walker, Gary Payton, Shaquille O’neal, alors il sait forcément que pour gagner un titre, il faut faire un tas de sacrifices quitte à ne pas être aimé. Les situations étaient différentes mais l’importance est là même, remporter le graal même si la façon n’est pas adéquate :

« Si j’étais Durant, et que c’est ce que je voulais faire, j’aurais fait comme lui. Je n’aurais pas effectué mon choix en fonction des autres. Vous savez, au final, il faut prendre des décisions en fonction de soi, et de son bonheur personnel. Ce que je veux dire, c’est que tous ces gars, comme Barkley, qui disent qu’ils ne l’auraient pas fait, comme s’ils n’avaient jamais été free agents, ou qu’ils n’avaient jamais eu le choix… »

Il n’est pas bon de s’appeler de Barkley en ce moment mais pour une fois que les rôles sont échangées parmi les langues bien pendues, on ne va pas bouder notre plaisir.

Source photo : reddit
Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire