Costard, cravate et pouvoir : Chauncey Billups Coach ou General Manager ?

Retraité depuis 2014 après un comeback discret chez ses Pistons de cœur, Chauncey Billups avait rejoint l’équipe des consultants d’ESPN mais l’envie d’un retour dans le monde NBA lui démange les doigts. En effet, Mr Big Shot hésite encore entre un poste de coach ou de dirigeant mais le souhait d’intégrer les hautes sphères de la Grande Ligue est toujours présent. 

Interviewé dans le podcast The Vertical de Adrian Wojnarowski le MVP des Finales 2004 a confié son désir d’obtenir un poste dans un staff en NBA, même si les rumeurs annonçaient il y a quelques semaines que Billups avait foutu un vent à Orlando pour épauler Frank Vogel,  le légendaire numéro 1 des Pistons ne sait pas vraiment quel chemin prendre dans sa reconversion : 

 » Lorsque je parle de mon avenir, je parle le plus souvent d’un poste de dirigeant.  Mais quand j’y réfléchis de manière plus approfondie, et peu importe quand ça arrivera, je suis ouvert à une opportunité pour coacher car j’aime avoir un impact au quotidien avec les joueurs, comme j’ai pu le faire lorsque j’étais le leader d’une équipe. Ce que je crains, d’une certaine façon, c’est qu’en étant dirigeant, je ne puisse peut-être pas avoir des contacts au quotidien avec les joueurs. »

Par ailleurs, pour se promouvoir, l’ancien Piston n’a pas hésité à présenter sa description d’une direction parfaite en balançant quelques piques aux dirigeants actuels : 

Je suis vraiment préoccupé par le fait que la plupart des équipes se privent d’anciens joueurs dans leur organigramme. C’est un problème pour moi. Je pense que lorsque l’on veut devenir un champion, un grand joueur, il faut être en position d’apprendre. Je pense que aujourd’hui, trop de gens parlent de statistiques et d’analytics. Ça a pris le pas dans les décisions des dirigeants, et je ne suis pas d’accord à 100% sur cette méthode pour construire une équipe qui gagne.

Chauncey Billups va-t-il devenir le premier dirigeant avec des testicules dorées ? Mr Big Shot deviendra-t-il Mr Big Choice ? Et pourquoi pas rejoindre la jeune équipe des Pistons en manque de vétéran qui vient de perdre deux assistants GM coup sur coup ? Car oui même si vous vous appelez Monsieur Chauncey Billups, il faut toujours passer par la case « assistant », avant d’être à la tête d’une équipe, du moins si vous ne voulez pas finir comme Isiah Thomas ou Maurice Cheeks c’est-à-dire une légende vivante qui a raté sa reconversion…

Source photo : métrotimes

 

Valentin Feuillette
Dirige @DetPistonsFR // Rédacteur pour @DetroitFr & @TheDailyDunkFR & @InsideBasket // Ex-blogeur de http://detroitpistons.over-blog.com // Forumer sur @24SecondsBUSA
http://pistons.debats-sports.com/

Laisser un commentaire