La conférence est n’est plus : l’heure ou jamais d’être All-Star pour Nicolas Batum !

La conférence se vide de ses talents petit à petit. Nicolas Batum doit se préparer à faire une grande saison et si Charlotte veut jouer les premiers rôles, il n’a pas le choix !

Nicolas Batum profite peinard de ses vacances et ne fera pas l’euro. Il a le temps de se préparer physiquement et mentalement car une grande saison l’attend. Charlotte avait bien commencé la saison mais est tombé dans les fraises (pardon) au fil des matchs. Pas assez bon à l’intérieur, trop frêle physiquement et surtout trop rincé pour rentrer les paniers en fin de match, l’équipe a craqué ! Le recrutement a été très bon avec Dwight Howard, qui semble avoir retrouvé la confiance plus que jamais. C’est du pain béni pour un meneur comme Kemba Walker et un créateur comme Nicolas Batum. Tout est là pour une bonne saison de notre français. De meilleurs atouts pour le mettre en valeur, arrêter l’équipe de France un temps pour se reposer  afin de faire le vide et une franchise de Charlotte prêt à retrouver les cieux !

Paul George, Jimmy Butler, Paul Millsap et peut être même Carmelo Anthony. Voilà beaucoup d’ailiers qui se barre à l’ouest et c’est le moment pour Nicolas Batum de performer. Il a fait une grande saison lors de l’exercice 2015-20116 mais il a été un petit peu décevant cette année. Toutes les stars sont passés de l’autre côté et « Batman » n’est pas le dernier quand il s’agit de faire des statistiques. Plus il a de bon joueurs autour de lui, plus il est le meilleur. C’est tout le mal qu’on lui souhaite car il n’est pas question que des gars comme Jae Crowder ou Otto Porter viennent lui prendre son spot !

Nicolas Batum fait quand même salement penser à Boris Diaw. Capable d’être énorme, il fait partie de ces gars là qui font passer l’équipe avant tout le reste. Parfois, il faut se forcer et c’est la bonne saison pour changer radicalement de mentalité !
Tsirofo Raonivelo-Andriamiharinosy
Originaire de Tours, je traverse le monde pour shooter à 7 mètres 23 entre deux papiers sur la NBA.

Laisser un commentaire