Preview Los Angeles Lakers 2017/2018 : En attendant le 1er juillet 2018…

Les Lakers sont une franchise historique de la NBA et il est normal que nous attendions ce qu’il va se passer cette saison avec cette équipe, et surtout la hype Lonzo Ball aka déjà meilleur que Carmelo Anthony selon certains. C’est peut-être la dernière année dans les bas fonds du classement pour Los Angeles avant de retrouver les sommets. 

Bilan 2016/2017

Une nouvelle saison catastrophique avec des vétérans (Luol Deng / Timofey Mozgov) qui n’ont pas assumé leurs rôles avec leurs gros contrats. Mais il y a des choses positives à retenir, comme la montée en puissance de Brandon Ingram tout au long de la saison. La renaissance de Nick Young et le très bon Lou Williams ont permis aux fans des Lakers de rêver au début de saison. On a pu voir la patte Luke Walton notamment dans les statistiques de D’Angelo Russell et Julius Randle, même si leurs impacts sont restés assez maigre. En bref, un excellent début de saison, avant de perdre pied aux premières blessures qui sont arrivés. 

Intersaison 

Arrivés en cours de saison, Magic Johnson et Rob Pelinka se sont mis au boulot rapidement. Le transfert de D’Angelo Russell s’est concrétisé en permettant aux Lakers de recruter Brook Lopez et Kyle Kuzma (révélation de la summer league) en échange du gaucher et du gros contrat de Timofey Mozgov. Tyler Ennis a prolongé, Vander Blue et Alex Caruso ont signé un contrat, mais la vraie recrue de la free agency fut Kentavious Caldwell Pope. Il ne faut pas oublier les recrues de la draft : Thomas Bryant, Josh Hart et évidemment Lonzo Ball. Néanmoins, de nombreux départs à signaler : les pertes de Nick Young, Tarik Black, Thomas Robinson, David Nwaba et Metta World Peace sont importantes. 

Le joueur à suivre 

La hype Lonzo Ball vous fait oublier à quel point Brandon Ingram va devenir fort cette saison. On a vu l’ailier être agressif et costaud sur le seul match de summer league qu’il a joué. Désormais prêt pour se frotter aux ailiers de secondes zones, Ingram a travaillé sur son shoot cet été. Plus détendue et relâché en fin de saison, le numéro 14 est prêt à faire un carnage, surtout dans une équipe qui va beaucoup courir, avec le très bon jeu en transition du sophomore. On annonce même qu’il a pris des centimètres cet été. 

Résultat de recherche d'images pour "brandon ingram 2017"

Depth Chart 

Laisser un commentaire